05/12/2008

Alain Bashung @ AB

Petit compte rendu aperçu sur le Net (d’un certain Souf)

 

" Bashung a été grandiose. C'est la première fois qu'on le voyait en concert, et on était vraiment contents d'être là.  Il avait l'air très affaibli par sa maladie, ne bougeait pas beaucoup, n'a pas quitté son chapeau et ses lunettes noires, utilisait un registre de voix fort limité,… et malgré ça, parmi les centaines de concerts que j'ai vu dans ma vie, c'est vraiment le seul pour lequel j'ai pensé « il est présent ici, maintenant, du début jusqu'à la fin ».  Ca doit être ça le charisme. Il a dû faire un court silence, pendant qu'on lui apportait une guitare, et quelqu'un en a profité pour crier en boucle « on t'aime très fort », et toute la salle en a fait autant, pendant 5 bonnes minutes.  Quand le silence est revenu, il a pointé tout le monde du doigt en disant : « ça, je ne l'oublierai jamais ».  La classe.  Sinon, les musiciens assurent, les arrangements sont géniaux, et même les vieux trucs improbables comme « Gaby », « Je passe pour une caravane » ou la chanson du générique de Macadam Cowboy s'intègrent sans problème aux nouvelles."

15:09 Écrit par StéDJ dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

La chair de poule.... Et comme il dit..."Et que ne dure que les moments doux"...merci M'sieur Bashung...

Écrit par : le funambule | 05/12/2008

Il a bien du talent, et bien du courage. Mon album préféré de lui, c'est Novice de 1989

Écrit par : edouard | 06/12/2008

Les commentaires sont fermés.