06/12/2007

Le kangourou se la pète

Les flatulences des vaches et des moutons contiennent du méthane, qui favorise le réchauffement climatique ! et pas qu’un peu : 14% des émissions de toutes origines en Australie proviennent des entrailles des bovins et des ovins ! et jusqu’à 50 % en Nouvelle-Zélande !!

Des scientifiques veulent dès lors transplanter 1 bactérie propre aux kangourous dans leur estomac. Grâce à cette bactérie, les gaz des kangourous ne contiennent pas de méthane.  Elle permettrait une digestion des aliments plus efficace et pourrait  entraîner une économie de plusieurs millions de dollars pour les éleveurs. Non seulement les animaux n'émettront plus de méthane, mais en plus ils tireront 10 à 15% d'énergie supplémentaire de ce qu'ils mangent…
kangourou

Une affaire « dans le vent », à suivre.

20:36 Écrit par StéDJ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.